AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Joy ☆ And all this devotion was rushing over me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


┇ MESSAGES : 1111

MessageSujet: Joy ☆ And all this devotion was rushing over me Ven 27 Juin - 10:28

Louann Joy-Harper Baxter

prénom + Oh, je sais pas si j'vous l'donne. Vous êtes de la CIA ? ;
pseudo + Nao'.
âge + 25 ans.
comment as-tu connu le forum ? + par un partenariat. Le titre m'a attiré, j'ai jeté un coup d'oeil. Et comme le forum est trop beau, j'ai pas pu résister. J'suis faible
scénario ou personnage inventé ? + Bah, en faite les deux puisque j'ai pioché l'idée dans les scénariliens
dc ? + Non, pas encore, peut-être un jour, ou pas.
avatar:+ Emma Stone.
exclusivité du prénom ? + Oui :)
exclusivité du nom ? + Non, peut y avoir des membres de la famille après tout ^^
quelque chose à ajouter ? + Rien, mis à part le fait que j'ai carrément hésité avant de m'inscrire par rapport au personnage. Puisque plusieurs scénarios m'ont fait de l'œil à dire vrai.



Hello, je m'appelle Louann Joy-Harper Baxter, mais mes amis ou ma famille m’appellent généralement Joy J'ai 24 ans, j'ai des origines russe de par ma mère et américaine de par mon père. Je suis née le 15 avril 1990 à Newcastle, ce qui fait de moi un bélier ah ah, ça tu l'avais pas encore demandé!

Quoi ? Sérieusement ? Bon, si je dois donner mes qualités principales, je dirais que je suis attentive ; attentionnée ; bienveillante ; calme ; chaleureuse ; communicative ; déterminée ; enjouée ; féminine ; fidèle ; intelligente ; loyale ; persévérante ; positive ; serviable ; soigneuse. Et comme tout le monde, j'ai des défauts. Les miens sont bavarde ; cachottière ; compliquée ; exigeante ; émotive ; entêtée ; étourdie ; fouineuse ; influençable ; maladroite ; maniaque ; naïve ; possessive. Mais bon, au moins je les reconnais, n'est-ce pas?

Alors passons au plus intéressant... Bah ça dépend pour qui ! Je suis célibataire, bien que mon petit cœur aimerait bien se trouver quelqu'un, genre un homme qui me tiendrait chaud la nuit et je suis plutôt attirée par les hommes. Je pense faire partie des Love Liberty et dans la vie, je suis interne en médecine.

Tout commence par la rencontre de Donovan Baxter et Yelena Milosevitch. Héritier de l'immense fortune des Baxter, il était à un congrès plus qu'ennuyant. Trois jours de longues et longues discussions. A écouter les autres parler. Les congrès pharmaceutiques, ça lui sortait par les trois de nez. Mais en tant que directeur de la branche de recherche, Donovan ne pouvait se permettre de ne pas y assister. On allait forcément lui poser des questions. Lui demander ce qu'il avait pu voir. Ce qu'il avait pu écouter. Et de ce fait, en tant que responsable, il était obligé d'y assister. Et ce même si ça l'ennuyait au plus haut point. Au deuxième jour de la conférence, c'est là qu'il l'a rencontré. Une grande. Blonde. Elle semblait être un peu perdue. Dépassée par les événements, elle aussi. A croire qu'elle s'ennuyait. Il s'est approché d'elle. Ils ont échangé quelques mots. Il lui a raconté quelques blagues. Et quand bien même elles n'étaient pas amusantes, elle s'était mise à rire. Le courant était bien passé entre eux. Ils se sont retrouvés à la fin de la conférence. Elle devait rentrer dans son pays. Elle ne l'a pas fait. Ils ont dîné ce soir-là. Donovan l'a ramenée chez lui et ils ont passé une nuit de folie. Elle aurait pu partir le jour suivant. Mais elle est restée. La biologiste était prête à lâcher tout ce qu'elle avait en Russie. Pour lui. Il était charmant. Il avait déjà une bonne situation. Il avait une chouette villa. Et il pouvait lui assurer un boulot stable et durable. Pourquoi rentrer chez elle alors qu'elle n'était pas certaine de ce qu'elle allait retrouver ? ♒️ Yelena ne refusa pas cette opportunité. De fil en aiguille, ils se sont revus. A plusieurs reprises. Ils dînaient ensemble. Ils passaient du temps ensemble. Ils couchaient ensemble. Après seulement six mois, elle était enceinte. Elle n'aurait pas cru que ça arriverait aussitôt. Elle pensait avoir le temps. D'appuyer sa relation avec Donovan. Mais il fallait croire que le destin avait prévu d'autres choses pour eux. Ayant peur pour elle, pour les changements que ça allait engendrer, Yelena était prête à s'en aller. Quitter Donovan du jour au lendemain. Partir sans demander son reste. Il l'a surprise préparant ses bagages. Tout de suite, il s'est approché pour lui demander ce qu'elle avait. Pourquoi elle voulait s'en aller. Elle était en pleurs. Il ne lui a pas vraiment laissée le temps de s'expliquer. Il l'a prise dans ses bras. Lui a dit oh combien il pouvait l'aimer et lui a affirmé qu'ils pourraient surmonter toutes les épreuves. Elle est restée contre lui. Et a fini par lui avouer qu'elle était enceinte. Il s'est contenté de l'embrasser et de lui dire qu'il l'aimait. Et que même si c'était tôt, ils formeraient une famille ♒️ Ils n'ont pas fait comme tout le monde. Elle est tombée enceinte. Elle a accouché. Mais jamais il n'a été question de mariage entre eux. Ils s'aimaient. C'était suffisant. Elle n'a jamais éprouvé le besoin d'avoir une bague au doigt. Et Donovan ne l'a jamais réellement relancé sur le sujet à dire vrai. Ils étaient heureux. Ils avaient une petite fille. Louann Joy-Harper. Des prénoms à rallonge, oui. Mais ça sonnait bien. Une petite fille en bonne santé ? Pas vraiment à dire vrai. Non, l'accouchement ne s'était pas mal passé. Mais elle était née avec une malformation congénitale au niveau du cœur. Son espérance de vie était limitée selon les médecins. Elle atteindrait l'adolescence. Peut-être l'âge adulte. Mais elle ne dépasserait jamais la trentaine. A l'époque, on ne parlait pas vraiment de greffe. Parce qu'on ne savait pas quels progrès la médecine ferait. Quand bien même Donovan et Yelena furent dévastés en apprenant la mauvaise nouvelle, cela ne les empêchait pas d'aimer leur petite fille et de l'encourager. De passer du temps avec elle, et ce même si elle a été hospitalisée, à plusieurs reprises, à cause de cette malformation. Elle avait trois ans à peine et elle passait une première fois sur le billard.


Joy n'était pas comme tous les autres. Elle le savait. A l'école, elle ne faisait pas de sport. Ou du moins, rarement. Ses camarades se demandaient souvent pourquoi elle était tenue à l'écart des autres. C'était dur pour elle. Elle ne voulait pas en parler. Elle savait que c'était malade. Mais c'était trop compliqué à expliquer aux autres. A ceux qui ne connaissaient pas tout cela. Au fil du temps, elle restait dans son coin. Plongée dans ses bouquins. Elle lisait beaucoup. Des livres de toutes sortes. Des lectures faciles. Des lectures difficiles. Des lectures qui lui permettraient d'apprendre des choses. Comme les langues par exemple. Des bouquins également sur le corps humain. Elle s'intéressait à tout. Elle cherchait à comprendre ce qui lui arrivait. Ce qu'elle avait. Pourquoi elle était comme ça. Les enfants se demandent souvent si ce n'est pas de leur faute ce qui arrive. Et bien évidemment, Joy se demandait ce qu'elle avait pu faire. Pourquoi elle était dans cet état. Et quand elle se posait la question, Yelena lui répétait tout le temps la même chose. Qu'elle n'était responsable de rien. Que ce n'était qu'un mauvais coup du sort. Qu'elle s'en sortirait. Qu'elle était forte. Et que ça ne l'empêcherait pas de vivre. Son père lui disait la même chose. Ils avaient le même son de cloche tous les deux. Et elle ne cherchait pas à discuter ♒️ Quand elle avait le droit à ses petites hospitalisation, au moins une fois par an pour faire un check-up complet, Joy retrouvait souvent les mêmes enfants. Avec eux, elle était comme normale. Elle n'avait pas l'impression d'être à part. Et elle aimait bien. Oh, bien évidemment, elle n'aimait pas se retrouver avec un tube nasal. Elle n'aimait pas non plus se retrouver branchée à diverses machines. Ou d'avoir d'autres tubes dans les bras. Elle n'aimait pas les piqûres. Mais elle ne pouvait pas y faire grand chose. C'était comme ça. C'était sa vie. La seule chose qui était bien, c'était ses petits camarades qu'elle voyait plusieurs jours par an. Ca ne passait pas toujours avec les enfants. Y'en avait certains qui acceptaient mal leur propre maladie. Qui étaient renfermés sur eux-mêmes et qui refusaient de parler. Joy allait toujours vers les autres. Même si elle était malade, elle avait une joie de vivre débordante. Un rire communicatif. Ceux qui ne voulaient pas rire, et bien, quand elle était avec eux, elle arrivait à leur rendre le sourire. Et dans le meilleur des cas, elle les faisait rire. Une victoire sur la vie, en quelque sorte ♒️ C'est vers ses onze ans qu'à la maison, la situation se dégrada quelque peu. Elle sentait une tension entre ses parents. Et elle se demandait ce qui leur arrivait. Elle posait les questions qu'il ne fallait pas peut-être. Mais il était vrai qu'ils semblaient distants tous les deux. Quand elle était en leur présence, ils faisaient comme si de rien n'était. Comme s'ils étaient toujours un couple aimant. Mais quand elle n'était pas là, la situation était toute autre. Et elle finissait par le ressentir. Lors des repas, principalement. Ils parlaient peu. Ils la laissaient parler, encore et encore. Oui, elle était du genre pipelette à dire vrai. Et elle aimait bien parler. Elle disait les choses. Elle mit les pieds dans le plat, un soir, leur disant qu'elle les trouvait bizarre. Ils se sont regardés, sans rien dire. Et elle a continué à parler, en leur racontant sa journée. Ce qu'elle avait fait à l'école. Ce qu'elle avait appris. Le livre qu'elle avait pu lire. Les nouveaux mots qu'elle avait appris dans d'autres langues. Peut-être que si elle s'était arrêtée de parler, elle aurait pu faire quelque chose pour les réconcilier.


Son monde s'écroula en 2004. L'été pointait le bout de son nez. Et la fin des cours retentissait. Pour se faire, et décompresser de cette longue année, Joy avait décidé d'organiser une petite fête avec quelques-uns de ses camarades à la maison. Un barbecue. De quoi manger. De la bonne musique. Et une super piscine. Elle avait bataillé pour réussir à convaincre son père. Mais il avait fini par accepter. Il avait même dit oui pour jouer les "chefs" et préparer à manger. En tout et pour tout, ils étaient neuf. Ce n’était pas comme si elle avait invité toute la classe entière. Bien que certains auraient, sans doute, préféré qu'elle le fasse. Durant toute cette journée, Joy s'était amusée avec ses amis. Ils avaient bien déconné. Mais elle avait remarqué que son père, lui, quand bien même il souriait, il faisait la tête. Au fond, elle savait que ça n'allait pas pour lui. Sur le coup des dix-huit heures, le dernier de ses camarades était parti. Joy, encore dans la piscine, avait fini par s'en extirper. Et tout en se faisant, elle avait demandé à son père ce qui n'allait pas et pourquoi il faisait autant la tête. La question qu'elle n'aurait sans doute pas dû poser. Mais elle l'avait fait quand même. Il avait baissé quelque peu la tête. Et la nouvelle était tombée. Sa mère les quittait. Joy en est tombée des nues. Elle savait que ça allait mal entre ses parents. Elle savait qu'ils avaient du mal à communiquer. A rester ensemble dans la même pièce sans que le ton ne monte. Mais de là à ce qu'elle s'en aille. "Tu plaisantes ?" C'était la seule chose qu'elle avait réussi à lui dire. Mais vu le visage décrépi de son père, non. Il ne plaisantait pas. Joy avait passé ses mains devant son visage. Et elle était restée là, durant quelques instants. Allait-elle devoir choisir entre son père ou bien sa mère ? Allait-elle devoir, elle aussi, partir ? Alors qu'elle n'en avait aucunement envie ? En voyant sa petite fille chérie au bord des larmes, Donovan s'était rapproché d'elle pour la prendre dans ses bras. Il s'était contenté de lui dire qu'il l'aimait et qu'importe ce qu'elle pourrait choisir, il respecterait son choix. Bien évidemment qu'il voulait être choisi. Il voulait la garder, auprès d'elle. Mais Joy avait le droit de donner son avis ♒️ Sauf que Joy n'eut pas réellement le droit de choisir. Son choix lui fut imposé. Yelena faisait ses bagages, quelques jours plus tard. Joy avait réfléchi à toute cette histoire. Elle ne savait pas quoi faire. Elle était partagée entre l'amour que lui portait son père et celui de sa mère, bien que cette dernière s'était éloignée au fil du temps, et l'adolescente ne savait pas pourquoi. Joy était rentrée dans la chambre de sa mère. Et Yelena lâcha une nouvelle bombe au-dessus de la tête de Joy. Elle s'en allait. Elle quittait l'Australie. Définitivement. Elle s'en retournait en Russie, sa mère patrie. Elle en avait marre de cette vie. Elle eut des mots très durs à l'encontre de Donovan. De sa vie. Mais aussi de Joy. Qu'elle n'avait pas été désirée. Qu'elle avait foutu sa vie en l'air. Qu'elle avait toujours fait semblant et qu'elle n'arrivait plus à faire semblant. Voilà pourquoi elle s'en allait. Sans un mot, Joy a quitté la chambre de sa mère, en pleurs. Et c'est son père qui l'a rattrapée au vol, en quelque sorte. Qu'il l'a consolé. Il l'a gardé dans ses bras un long moment, lui disant qu'il serait toujours là, quoi qu'il arrive, et que jamais, oh combien jamais il ne l'abandonnerait. Elle perdait peut-être sa mère. Mais l'amour de son père pour elle était plus que suffisant pour éviter de sombrer. Même si elle resta enfermée dans sa chambre durant un long moment, déprimant quelque peu. L'été fut horrible pour elle. Certes. Elle aurait aimé savoir quelle mouche avait piqué Yelena. Mais jamais elle ne saurait.


Remonter la pente fut loin d'être une chose évidente. Tant pour Joy que pour son pauvre père dévasté, désœuvré, qui ne comprenait pas pourquoi un tel revirement de situation. Il se demandait encore pourquoi sa tendre et chère avait fini par s'en aller, comme ça. Sans un mot. Sans rien dire. Sans aucune explication plausible. S'était-elle toujours jouée de lui ? Avait-elle au moins eu des sentiments pour lui ? Ou bien pour leur fille ? Difficile de le dire. Car ni l'un, ni l'autre n'avait la réponse à cette question. D'ailleurs, Donovan ne préférait pas en parler. Il s'était enfermé, en quelque sorte, dans son travail. Non pas qu'il avait des recherches à faire. Mais ça lui permettait de laisser son esprit divaguer. Et ne pas penser à son cœur oh combien meurtri par les événements. Joy dans tout cela ? C'est en ses amis qu'elle chercha du réconfort. Ils étaient là. Pour elle. Elle leur parlait de ses déboires. De ses états d'âmes. Du fait qu'elle n'avait pas le moral. Et ils étaient là. Pour elle. Ils l'aidaient à remonter doucement la pente. Ils la sortaient également. Oh, Joy n'aimait pas trop sortir les soirs. Surtout qu'elle était jeune. Mais ils se faisaient des petites soirées au cinéma. Au bowling. La patinoire. Les petites choses dans le genre qui lui permettaient de rire. De sourire. De penser à autre chose. Qu'il était plaisant de laisser son esprit divaguer et de penser à autre chose que le départ de sa mère. Mais ses amis n'étaient pas les seuls à qui elle pouvait se confier. Les livres étaient un moyen de s'échapper également. Depuis sa tendre enfance, elle lisait. Beaucoup. Tantôt pour son propre plaisir. Tantôt pour apprendre de nouvelles choses ♒️ Et les garçons ? Est-ce que cette mauvaise expérience entre son père et sa mère avait laissé des blessures si profondes qu'elle en oublierait les garçons ? Et bien non. Oh, je n'irais pas jusqu'à dire que Joy était une briseuse de cœur. Au contraire. Disons ... qu'elle s'y intéressait. Sans réellement s'y intéresser. Elle avait eu quelques coups de cœur. Une ou deux aventures avant la fin du lycée. Mais rien de bien important. C'est lorsqu'elle entra à l'université, pour poursuivre ses études de médecine, qu'elle trouva le grand amour. Du moins, ce qu'elle pensait. Il était gentil. Sympathique. La star de son lycée qu'il venait tout juste de quitter, mais n'était plus qu'un anonyme, pour le moment, à l'université. Elle est tombée sous le charme. Elle lui est rentrée dedans le premier jour à l'université. Ils ont échangé quelques mots ce jour-là. Ils se sont revus. A quelques reprises. A la bibliothèque. Lors de soirées étudiantes, et ce même si elle n'y participait que rarement. Elle était plus rat de bibliothèque qu'autre chose. D'ailleurs, c'était lui qui la dévergondait un peu. La petite fille sage prenait son envol. Mais ce n'était pas pour autant qu'elle faisait toutes les bêtises que son corps pouvait lui dicter. Alcool, drogue et tout ça, elle n'y touchait pas. Sa santé était déjà défaillante. Du moins, Joy avait toujours été fragile et elle ne voulait pas en rajouter en prenant des substances nocives qui auraient pu altérer encore plus sa santé. Quoi qu'il en soit, Joy s'entendait super bien avec ce jeune basketteur qu'elle avait donc rencontré par le plus grand des hasards. Devon de son petit prénom. Ils ont commencé à sortir ensemble. A s'afficher ensemble. Elle l'a même présenté à son père. Va trop savoir pourquoi d'ailleurs. Peut-être parce qu'elle pensait que c'était le bon. Qu'elle se sentait bien avec lui. Et qu'elle n'avait plus besoin que Donovan soit tout le temps derrière son dos à vérifier si tout allait bien pour elle ou non. Le début de l'indépendance, si on peut dire ça ainsi.


Indépendance qui ne dura pas bien longtemps. Malheureusement pour elle. Un accident en 2010. Un terrible accident. Elle était en voiture avec Devon. Ils allaient déjeuner après une longue matinée de partiels qui avait été très très longue. Pour l'un, comme pour l'autre. Seulement, en se rendant au restaurant, ils ont eu un accident. Ils ont traversé un carrefour. Rien d'anormal jusqu'à présent. C'était juste un carrefour, comme les autres. Mais un camion a grillé le feu rouge. Sans doute qu'il devait être en retard pour livrer ses marchandises. Difficile de dire le comment du pourquoi de la chose. Le camion a percuté de plein fouet le véhicule des deux étudiants qui a fait quelques embardés avant de finir sur le toit. Les secours ne mirent que peu de temps à attendre la zone de l'accident. Les désincarcérer de là ne fut pas une mince affaire. La taule était tellement froissée que c'en fut difficile. Tous deux inconscients, leurs vies ne tenaient qu'à un fil. Ils furent pris en charge par deux équipes traumato-orthopédiques différentes. Joy avait quelques côtes brisés, un poumon affaissé, la rate explosée, une jambe en mauvais état, un sérieux trauma crânien et diverses écorchures ici ou là. C'était plus ou moins la même chose pour Devon, bien qu'il était blessé plus gravement puisque le camion avait touché le côté conducteur. Il s'était également pris un morceau de verre dans la nuque. Les médecins n'ont jamais pu le réanimer et il est mort sur la table d'opération. Joy est passée une première fois sur le billard à cause de son pneumothorax. Ayant perdu pas mal de sang, les médecins ont préféré la stabiliser quelques heures en soins intensifs. Avant de repasser sur le billard, le jour d'après, pour pratiquer une splénectomie et enlever cette rate qui était au bord de la rupture. Fin des interventions chirurgicales ? Pour le moment. Mais c'était loin d'être fini. Son cœur, déjà fragile par sa maladie, avait pris un coup à nouveau. Et ça amoindrissait son espérance de vie. Les médecins n'avaient que peu de chance. Et c'est Donovan qui lui annonça la cruelle nouvelle. Il ne voulait pas que ça soit quelqu'un d'autre qui lui explique tout cela. Psychologiquement parlant, c'était dur. Physiquement, également ♒️ Pour Joy, les cours, c'était terminé. Du moins, elle les suivait à distance. Elle s'accrochait à la vie. Elle ne voulait pas lâcher prise, et ce malgré ce qu'on pouvait lui dire. Elle ne voulait pas laisser tomber. Peut-être qu'elle s'accrochait à tout cela pour rien. Mais elle voulait croire à un miracle. Elle resta bien une bonne année à l'hôpital. Année durant laquelle sa mère ne prit même pas la peine de venir la voir. Le plus cruel dans tout cela, c'était Donovan qui voyait les forces de sa fille s'amoindrir, petit à petit. Il la voyait s'accrocher, certes, mais elle dépérissait jour après jour. Jusqu'à cette bonne nouvelle. Cette pauvre fille s'était faite renverser par un véhicule. Hémorragie crânienne. Son liquide céphalo-rachidien se répandait au sol. Cliniquement parlant, elle était en état végétatif. Elle était morte. Ses parents consentirent au don d'organe, après avoir rencontré Joy. Cette dernière fut mise sous CEC, le temps de prélever le cœur de la défunte. Une longue greffe. Une longue opération. Mais ça l'avait sauvée. Joy était sauve. La greffe était un franc succès. Jour après jour, Joy reprenait des couleurs. Oh, sortir de l'hôpital, c'était prévu, certes. Mais avant cela, les médecins avaient préféré vérifier si elle ne faisait pas de rejet. Grâce à la cyclosporine, rare étaient ceux, à présent, qui faisaient un rejet. Mais ça pouvait malheureusement arriver. Joy ne se faisait pas trop d'illusion. Elle savait qu'elle ne serait pas éternelle. Elle avait lu les études sur les greffes. Elle savait, bien malheureusement, qu'une greffe n'était pas éternelle et qu'elle pourrait s'éteindre malgré cette opération. Mais au moins, elle avait, à présent, du temps devant elle. Pour ses études. Pour vivre. Tout simplement. Vivre à deux cents à l'heure. Sans regarder par-dessus son épaule. Sans avoir de regrets. Devenir médecin légiste, même si c'était court et qu'elle ne pourrait peut-être pas exercer durant longtemps. Trouver l'amour. Peut-être fonder une famille également. Du moins, si elle en avait le temps. Ce n'était pas sa priorité. D'abord la fin de ses études. Ensuite elle verrait pour le reste. Ses études ne furent pas mises à mal. Une chance pour elle. Une chance qu'elle avait pu continuer tout en étant hospitalisée. Elle n'avait pris aucun retard. Si ce n'était dans la pratique. Mais au moins, elle pouvait passer la théorie sans avoir peur d'échouer.


Joy passa ses partiels avec brio. Et à présent, elle devait rattraper son retard en ce qui concernait la pratique. Quelques stages à l'hôpital, bien que ce n'était pas réellement son domaine que de soigner les vivants. Mais on lui avait conseillée de le faire pour qu'elle ait une vision globale de son futur boulot. Le contact avec les vivants la fascinait. Mais le côté de la mort la fascinait tout autant. Une revanche, en quelque sorte, sur sa propre vie. Sur le fait qu'elle était déjà passée à côté de la mort à plusieurs reprises. Joy reprenait sa vie en main, petit à petit. Elle alternait entre ses cours, ses sorties, la pratique par le biais de ses stages. Des journées longues. Mais elle avait de l'énergie à dépenser, à revendre après être restée tranquillement dans un lit pendant plus de six mois pratiquement. Elle était libre ... Libre de faire ce qu'elle voulait, quand elle le désirait. Elle se décida à prendre un appartement. Un chouette appartement. Son père aurait préféré qu'elle reste à la maison, histoire de pouvoir veiller sur elle et être sûr que tout allait bien. Mais Joy en avait besoin. De vivre toute seule un peu. Et puis, ce n’était pas comme si elle était toute seule. Donovan pouvait venir la voir quand il le voulait. Elle savait qu'il avait encore besoin de veiller sur elle. Et elle ne voulait pas couper les ponts avec lui. Jamais. ♒️ Aujourd'hui ? Joy est toujours fâchée avec sa mère. Elle ne lui a jamais pardonné de les avoir quittés sans rien dire. Elle ne lui pardonnera pas non plus le fait que Yelena ne soit jamais venue la voir quand elle était à l'hôpital, à l'article de la mort. Elle ne souhaite pas lui parler. Et elle espère bien qu'elle ne la reverra jamais non plus. Son diplôme ? Elle a réussi à l'obtenir. Elle est actuellement interne à l'hôpital, sous la coupelle de Roman. Un titulaire qu'elle apprécie beaucoup. Il la chambre. Souvent. Pour lui, elle se défonce au travail. Son nouvel appartement ? Elle y vit plutôt bien. Elle n'est pas toute seule parce qu'elle a un adorable chien. Un labrador sable de sept mois. Terminator. Parce qu'il a la fâcheuse tendance à lui choper ses chaussettes ou bien chaussures et s'y fait les dents dessus. Il est adorable sinon. Et côté amour, toujours aussi célibataire. Aussi libre que l'air. Bien que, depuis quelques semaines, elle a rencontré quelqu'un ... qu'elle apprécie beaucoup.




Code:
    <X> emma stone </X>+ l. joy-opal baxter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Joy ☆ And all this devotion was rushing over me Ven 27 Juin - 12:26

Bienvenue!  
Revenir en haut Aller en bas

avatar


┇ MESSAGES : 1111

MessageSujet: Re: Joy ☆ And all this devotion was rushing over me Ven 27 Juin - 12:29

Michi à toi ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


┇ MESSAGES : 312

MessageSujet: Re: Joy ☆ And all this devotion was rushing over me Ven 27 Juin - 13:09

Bienvenue interne de mon frère !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Joy ☆ And all this devotion was rushing over me Ven 27 Juin - 13:11

EMMAAAAA ♥ trop bon choix de vava !
je te souhaite de bien te plaire parmi nous ^^ bonne chance pour ce qui est de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas

avatar


┇ MESSAGES : 1111

MessageSujet: Re: Joy ☆ And all this devotion was rushing over me Ven 27 Juin - 13:14

Merci beaucoup à toutes les deux :)

@Max => Il nous faudra un lien comme tu es interne en médecine ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Life make me strong
┇ MESSAGES : 519

MessageSujet: Re: Joy ☆ And all this devotion was rushing over me Ven 27 Juin - 13:26

Bienvenue à toi ton avatar est juste magnifique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


┇ MESSAGES : 1111

MessageSujet: Re: Joy ☆ And all this devotion was rushing over me Ven 27 Juin - 13:33

Michi ♥

J'ai craqué sur l'image quand j'l'ai trouvé :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Life make me strong
┇ MESSAGES : 519

MessageSujet: Re: Joy ☆ And all this devotion was rushing over me Ven 27 Juin - 13:38

Je voulais m'occuper de toi mais j'ai grillé que tu étais le lien de Roman donc c'est à lui de s'en occupé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


┇ MESSAGES : 1111

MessageSujet: Re: Joy ☆ And all this devotion was rushing over me Ven 27 Juin - 13:41

Y'a pas de souci ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


┇ MESSAGES : 312

MessageSujet: Re: Joy ☆ And all this devotion was rushing over me Ven 27 Juin - 13:53

Pas de problème pour le lien Joy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Joy ☆ And all this devotion was rushing over me Ven 27 Juin - 16:14

BIENVENUE SUR LE FORUM    
Avant tout, le choix d'avatar est excellent, j'adore Emma   Ensuite, il va nous falloir également un lien, parce que je suis chirurgienne titulaire ^^   
Brefouille, éclate toi parmi nous !    Tu as bien fait de nous rejoindre !
Revenir en haut Aller en bas

avatar


┇ MESSAGES : 115

MessageSujet: Re: Joy ☆ And all this devotion was rushing over me Ven 27 Juin - 16:29

Welcome!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


┇ MESSAGES : 1111

MessageSujet: Re: Joy ☆ And all this devotion was rushing over me Ven 27 Juin - 16:58

Michi à vous deux ♥

@Majandra : of course il nous faudra un lien :) Ca sera un grand plaisir ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


I wanted you to fight for me!
┇ MESSAGES : 655

MessageSujet: Re: Joy ☆ And all this devotion was rushing over me Ven 27 Juin - 20:02

Féliciation.

Me voila désolé mais le vendredi c'est la plus grosse journée au boulot du coup je me connecte tard. alors tout est parfait j'aime bien ton histoire je ne suis pas avec Roman mais chuutt pas graveeeee


Bienvenue dans la communauté Family and Friends, tu fais a présent partis a présent des habitants de Newcastle. Puisque tu viens de finir ton histoire et que tu as été validé par le staff.


Tu peux a présent poster tes Scenarii. Ainsi que tes demande de demande a tout genre qui te permettront de vivre dans la magnifique notre magnifique ville.


N'hésite pas nous faire de la pub et voter pour le forum :) mercii
Nous espérons que tu passeras de merveilleux moments en notre compagnie !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


┇ MESSAGES : 1111

MessageSujet: Re: Joy ☆ And all this devotion was rushing over me Ven 27 Juin - 20:05

J'dirais rien que t'es pas avec le bon compte ^^

Michi à toi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Joy ☆ And all this devotion was rushing over me Ven 27 Juin - 20:47

Super, je vais faire un saut dans ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Joy ☆ And all this devotion was rushing over me

Revenir en haut Aller en bas

Joy ☆ And all this devotion was rushing over me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mes pouillages
» Yugo - Roi-Dieu Eliatrope au cœur pur
» + DEVOTION

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Friends and Family :: 
 :: Présentations :: Validées
-