AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Thalia Arterton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


┇ MESSAGES : 15

MessageSujet: Thalia Arterton Mar 19 Aoû - 1:30

Thalia Arterton

prénom +   nika.  
pseudo +  equestria.  
âge +   17 ans.  
comment as tu connu le forum ?  +   publicité.  
scénario ou personnage inventé ? +   inventé.  
dc ? +   non. 
avatar:+   mia wasikowska.  
exclusivité du prénom ? +   non
exclusivité du nom ? +   oui
quelque chose à ajouter ? +   joli design!
   
 

 

  Hello, je m'appelle Thalia Arterton , mais mes amis ou ma famille m’appellent Tally . J'ai 27 ans, je suis d'origine grecque & australienne, je suis née le 6 juillet 1987,  ce qui fait de moi un cancer ah ah, ça tu l'avais pas encore demandé!

  Quoi ? Sérieusement ? Bon, si je dois donner mes qualités principales, je dirais que je suis honnête, loyale, minutieuse, discrète, polie et artistique. Et comme tout le monde, j'ai des défauts. Les miens sont la timidité, la maladresse, l'anxiété, le stoïcisme, la crédulité et la rancune . Mais bon, au moins je les reconnais, n'est-ce pas?

  Alors passons au plus intéressant... Bah ça dépend pour qui ! Je suis célibataire et je suis plutôt attiré(e) par les hommes . Je pense faire partit des me & myself et dans la vie je suis linguiste dans une maison d'édition.

 



« le monde est trop grand,
maman. »

« Sors de cette putain de voiture! » Des sanglots d’enfant et la portière d’une voiture qu’on refermait violemment, voilà ce qui parvint aux oreilles du vieil homme. Il délaissa son vieux camion et se dirigea vers la provenance de tout ce tumulte, inquiet. « Thea? » s’exclama-t-il, surpris. La dernière fois qu’il avait vu sa fille remontait à plusieurs années. En effet, il n’avait pas eu de ses nouvelles depuis qu’elle avait quitté le nid familial à ses dix-huit ans. « Papa. » La sécheresse de sa fille l'attrista, mais il n'en laissa rien paraître. Il n'avait plus la force de vouloir rafistoler ce qui avait été brisé. Il s'en remettait dorénavant au temps qui, semblerait-il, finissait par arranger les choses. « Et qui voilà? » demanda-t-il doucement en dirigeant son attention sur la bambine. De grosses larmes ruisselaient sur ses joues, mais elle n’émettait pas un son. « C’est ta petite-fille.» Thea regarda d'un air dégouté sa fille qui reniflait. « Arrête, tu m'entends?! » En entendant ces mots, si durs, Elias Arterton comprit soudain qu'il ne comprendrait jamais pourquoi sa fille avait un coeur de pierre. Il se demanderait toujours pourquoi elle était d'une nature aussi cruelle. Qu'avait-ils fait pour rendre leur Thea aussi amère? « Allons dans la maison. Ta mère sera si heureuse de vous voir! » Il réussit à sourire même s'il avait la larme à l'oeil. Lui aussi voulait pleurer. Ils se dirigèrent en silence vers la maison. Les marches du perron craquèrent sous leur pas, invitation joyeuse d'une maison qui avait abrité plus d'une famille, heureuses ou malheureuses quelle qu'elles soient. « Thea! » s'exclama de joie Doris, sa femme, mais sa bonne humeur fut instantanément rafraîchie par la froideur de leur fille. Toutefois c'était une femme optimiste et affectueuse. Elle ne pourrait jamais cesser d'aimer son enfant, malgré tous les vents du nord.  « Comme elle est mignonne! » poursuivit-elle en examinant attentivement la fillette. Elle s'abaissa à son niveau et lui fit un sourire avenant.  « Quel est ton nom, belle enfant?»  « Inutile, elle ne parle pas. Elle s'appelle Thalia. Tu es grand-mère au fait. » s'empressa d'expliquer Thea. Ils allèrent s'installer confortablement au salon et Doris alla préparer du café. La demi-heure suivante, ils parlèrent de tout et de rien, mais rien de réellement important. Thalia avait fini par s'endormir sur le divan. « Bon, je dois y aller. Je reviendrai la chercher plus tard. » Elle se leva, puis se dirigea vers la porte d'entrée. Doris resta assise et se contenta de caresser les cheveux de sa petite-fille. Elle devait probablement ressembler plus à son père qu'à sa mère, car Doris ne retrouvait pas Thea chez la fillette, excepté les yeux. Elias suivit sa fille à l'extérieur. Avant qu'elle ne prenne place à l'intérieur de son véhicule, il dit: « Si tu comptes abandonner ta fille, ne remets plus jamais les pieds ici. » Il aurait aimé qu'elle hésite, mais elle était las. Elle était las de s'occuper d'un marmot qu'elle n'avait pas voulu et qu'elle n'aimait pas. Elle voulait vivre sa vie, c'est tout. « De toute façon, elle sera plus heureuse avec vous qu'avec moi. » Quand Doris vit son mari rentrer, la mine sombre, elle comprit. Toutefois, elle ne put s'empêcher de demander quand même: « Tu crois qu'elle va revenir? » « Non. » Ses yeux devinrent luisants de larmes, toutefois elles ne vinrent pas. « Dieu nous a tout de même fait un cadeau du ciel. »



« vous n'avez plus le choix, à présent. »
« Vous avez eu ce que vous voulez. Ça ne change rien à quoi que ce soit. J'exige que vous me laissiez tranquille à présent. » constata froidement le maire. Il n'y avait plus aucun doute: le test de paternité s'était avéré concluant; M. Holmes avait bel et bien eu une fille illégitime. Une fille qu'il avait refusé de reconnaître durant les six dernières années; puis le politicien avait finalement consenti à passer le test lorsque Thalia aurait fêté son dix-huitième anniversaire.  « Au contraire, ça change tout. » insista le vieil homme. Il s'était battu pendant tout ce temps pour que sa petite-fille ait un avenir meilleur, et il n'allait pas capituler pour une cause qui était juste, estimait-il.   « Nous prenons soin de votre fille depuis quinze ans et nous l'aimons. C'est pour cette raison que je veux que vous me fassiez la promesse de veiller sur elle quand nous serons décédés, ma femme et moi. Vous nous devez bien ça. Si vous ne la tenez pas, soyez conscient que la petite sera seule au monde. » Malgré les cataractes qui voilaient ses iris, le regard du vieux était étincelant. Le maire ne répondit rien. On aurait pu croire que parce qu'il était un homme influent, il pouvait toujours faire ce qu'il lui plait mais, parfois, un vieux fermier ayant travaillé dur tout sa vie était en mesure de changer la donne. Le septuagénaire poursuivit: « vous irez la voir de temps en temps pour vous assurer  qu'elle n'a pas d'ennuis. Rassurez-vous, c'est une jeune femme autonome. Seulement, vous ferez en sorte qu'elle fréquente des personnes bien et qu'elle ne s'isole pas trop dans la solitude. Quand elle aura besoin de vous, vous serez là. » Elias sourit sereinement, sachant que son message était passé. Comment il le savait, ça il n'en avait aucune idée, mais il ne doutait pas que Holmes fasse le nécessaire, coûte que coûte. L'âme en paix, il ne lui restait plus qu'à rentrer chez lui et à apprécier le restant de ses vieux jours en compagnie de celles qu'il aimait, mais avant de tourner les talons, il prit la peine d'ajouter néanmoins : « Une dernière chose, M. Holmes. Donnez-lui une chance. »


« c'étaient des gens bien. »
Holmes était mal à l’aise. Il y avait eu beaucoup de gens au service d’Elias Arterton, mais il n’y avait que Thalia et lui pour l’enterrement. Le père et la fille se tenaient côte à côte, bien qu'un mètre s'interposait entre eux. La journée était fraîche, quoique belle. Le ciel était bleu et de gros cumulus paresseux se promenaient lentement en altitude. Durant les huit dernières années, le vieux avait tenu parole et garder le secret. Le maire avait certes bien des défauts, mais il avait aussi quelques qualités. Dépendamment de la promesse, il l'honorait. Il regarda en douce sa fille. Elle était plutôt jolie. Elle était grande et élancée, quoique frêle. Elle avait de longs cheveux aussi blonds que les siens et la peau pâle. Ses traits étaient délicats et ses yeux étaient noisette, profonds. Elle arborait un air rêveur, et il doutait qu'elle ne prête attention à un seul mot de ce que l'homme d'église disait. Il se rappela la première fois qu'il l'avait vue. Une gamine de douze ans, l'air coupée du monde. Non, ce n'était pas sa fille. Ils étaient de deux mondes trop différents. Comment lui, homme politique mondain, était relié à cette fille infirme campagnarde? Aujourd'hui encore, il se le demandait. Le pasteur termina son monologue. Le cercueil fut mis en terre sous la même pierre tombale où reposait Doris Arterton, morte quelques mois auparavant après des années d'Alzheimer. Thalia observait le ciel avec grande attention. Qu'y voyait-elle? se demandait Holmes. Il avait hâte de partir. « C'étaient des gens bien. » dit soudain Thalia. « Je doute qu'il y ait de meilleures personnes au monde. » Elle avait une voix étrange, douce, voire ésotérique. Un peu comme si elle venait d'une planète extraterrestre. Elle déposa son bouquet de thalias blanches. sur le pied de la tombe. Que devait-il faire, maintenant? « Attendez! Que diriez-vous d'aller déjeuner ensemble? » offrit-il. « Je ne sais pas. » dit-elle, hésitante. « Allez, je vous laisse choisir le restaurant. »  Elle ouvrit la bouche pour répliquer, hésita, la referma. Holmes se demanda si elle allait répondre et en quoi un déjeuner pouvait être aussi effrayant. Finalement, elle dit: « Je connais un petit café près de chez moi. » Ils allèrent évidemment à ce petit café. Elle commanda un latte à la vanille dans lequel elle mit un sucre et qu'elle mélangea trois fois. Ils déjeunèrent, discutèrent un peu. Il paya la commande, puis ils allèrent à son appartement, à cinq minutes à pieds. Il y découvrit un univers secret, rempli de livres sur les chevaux. Il comprit soudain toute l'ampleur de la promesse qu'il devait honorer.



« comment as-tu pu nous faire ça? »
Petit à petit, Holmes apprenait à connaître sa fille. Il avait compris que Thalia préférait avoir une routine, c'est pourquoi ils se rencontraient au café chaque premier lundi du mois. Tout doucement, ils commençaient à occuper une place majeure dans la vie de l'un et de l'autre. Les mois passaient. Pour la première fois, Thalia reçut un cadeau d'anniversaire de la part de son père. L'été était agréable cette année, il faisait beau, alors ils avaient décidé de déjeuner sur la terrasse. Comme toujours, Thalia commanda un latte auquel elle ajouta un sucre, qu'elle brassa trois fois. Ce qu'ils ne savaient pas, c'était que quelqu'un les avait vus. La jeune femme était installée dans son auto, garée de l'autre côté de la rue. À cet instant, le choc et l'incrédulité étaient clairement dépeints sur son visage. Non, ce n'était pas possible. Elle les suivit en douce jusqu'à un petit appartement situé non loin de là. Elle observa son père et Thalia discuter sur le perron. À un moment donné, Thalia regarda distraitement en direction de la jeune femme, et à cet instant elle sut. Ils se ressemblaient trop. Elle retourna à son véhicule. Indécise, elle resta plusieurs minutes sans rien faire, puis elle décida d'appeler son frère. Elle tomba sur sa boîte vocale, alors elle laissa un message. « Salut, c'est moi. J'ai croisé papa tout à l'heure, et je pense qu'il nous cache quelque chose. Je t'envois une adresse, et j'aimerais que tu fasses des recherches pour moi sur la locataire. Rappelle-moi, d'accord? »

 
Code:

    <X> Mia Wasikowska </X> + Thalia Arterton


Dernière édition par Thalia Arterton le Dim 24 Aoû - 17:38, édité 42 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


┇ MESSAGES : 312

MessageSujet: Re: Thalia Arterton Mar 19 Aoû - 1:32

Bienvenue sur le forum !
J'aime beaucoup ton prénom !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


┇ MESSAGES : 1111

MessageSujet: Re: Thalia Arterton Mar 19 Aoû - 5:46

Bienv'nue à toi et bon courage pour ta fichette ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


War is my only nightmare
┇ MESSAGES : 337

MessageSujet: Re: Thalia Arterton Mar 19 Aoû - 8:46

Bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


FAF GAME du mois de juillet
┇ MESSAGES : 101

MessageSujet: Re: Thalia Arterton Mar 19 Aoû - 8:53

Bienvenue et bon courage pour ta fiche :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


FAF GAME du mois de juillet
┇ MESSAGES : 295

MessageSujet: Re: Thalia Arterton Mar 19 Aoû - 12:22

Bienvenue parmi nous  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Thalia Arterton Mar 19 Aoû - 21:39

Bienvenue <3
Revenir en haut Aller en bas

avatar


┇ MESSAGES : 15

MessageSujet: Re: Thalia Arterton Dim 24 Aoû - 16:03

merci tout le monde! enfin fini!   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


I wanted you to fight for me!
┇ MESSAGES : 655

MessageSujet: Re: Thalia Arterton Dim 24 Aoû - 16:34

Féliciation.

Thaliiaa, je t'avais pas dis bienvenue * la honte* alors je me rattrape BIENVENUUUUE j'ai demande a ton demi frère quand même si ça lui aller meme si tu es un perso inventer quand même. Bref c'est parfait pour lui. ton histoire est super intéressante garde moi liennn


Bienvenue dans la communauté Family and Friends, tu fais a présent partis a présent des habitants de Newcastle. Puisque tu viens de finir ton histoire et que tu as été validé par le staff.


Tu peux a présent poster tes Scenarii. Ainsi que tes demande de demande a tout genre qui te permettront de vivre dans la magnifique notre magnifique ville.


N'hésite pas nous faire de la pub et voter pour le forum :) mercii
Nous espérons que tu passeras de merveilleux moments en notre compagnie !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Thalia Arterton

Revenir en haut Aller en bas

Thalia Arterton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Thalia ◭ Living is easy with eyes closed. [Terminée.]
» Facebook || Thalia Y. Cabano
» Non je t'assure je pleure pas, ca va passer! (PV Thalia)
» Ce soir on fait la teuf jusqu'à en tomber raide [moi + Thalia et Jeremiah]
» Ho ! Bas sa alors ! Une nouvelle amie. {PV Thalia Grace}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Friends and Family :: 
 :: Présentations :: Validées
-